Cake-sitting

 

Les gâteaux, vous préférez les préparer, les manger ou… vous asseoir dessus ?

 

Goûtons un peu au fétiche du jour : le “cake-sitting”. Une bonne grosse friandise bien sucrée, écrasée généralement par de généreuses miches !

 

La première question qui pourrait vous venir à l’esprit, c’est pourquoi ? Pourquoi quelqu’un ferait ça ? Qui déteste à ce point les desserts pour vouloir les voir se faire détruire ? Eh bien, personne ne le sait, mais ce qui est sûr, c’est que ça plaît à beaucoup de monde.

Le fétiche Wet and Messy (ou “WAM”, littéralement humide et crado) est un genre qui couvre pas mal de choses, depuis la nourriture qui éclabousse jusqu’aux combats dans la boue, en passant, puisque c’est actuellement à la mode, par le fait de s’asseoir sur un gâteau. Pensez à des fraises recouvertes de crème fouettée, sauf qu’elles sont 3 kilomètres derrière vous puisque vous êtes désormais dans un monde où la logique n’a plus sa place. Le yaourt remplace l’huile de massage, la crème anglaise sert de shampoing, le chocolat fondu devient du lubrifiant et ne me demandez même pas ce qu’on fait des muffins.

La boue, la peinture et autres substances visqueuses sont les bienvenues, du moment qu’elles sont utilisées de sorte à faire démissionner sur l’instant votre femme de ménage. Il est intéressant de noter qu’il n’y a aucune règle quant à la nudité, et que beaucoup de contenu est techniquement familial et peut même être visionné sur YouTube, comme Sit N Squash et Splosh! (techniquement celle-là ne montre pas un gâteau, mais un rapide coup d’œil dans les commentaires vous permettra de constater que les fans s’en contentent).

On peut facilement comprendre pourquoi ça marche : nous avons tous joué, à un moment ou à un autre, avec notre nourriture, à écraser des trucs entre nos doigts ou sous nos pieds. Il y a un certain plaisir à malaxer un objet visqueux, ainsi qu’une certaine récompense tactile un peu lubrique à étaler quelque chose sur son propre corps. Et, disons-le franchement, il y a un paquet de fesses qui méritent d’être filmées, qu’elles soient sur le point d’écraser un gâteau ou non !

C’est également une activité tout à fait adaptée à du contenu en ligne et qui complète parfaitement d’autres kinks comme le BDSM, le facesitting et l’ASMR. Si les vidéos de Mukbang peuvent rassembler des millions de spectateurs, pourquoi l’écrasement de nourriture avec le cul n’y arriverait pas… Après tout, on peut toujours la manger après, si on en a envie.

Dans une démarche plus artistique, des gens comme Lindsey Dye mélangent la destruction de gâteaux et karaoké. Cette dernière ne se cache d’ailleurs pas derrière une caméra et se produit devant du public, mettant en scène une véritable performance.

On retrouve aussi cette pratique dans le mainstream, avec la série de télé-réalité Lady Gang, et des superstars comme Lady Gaga ou Sarah Silverman qui semblent y trouver un intérêt. Et pendant que dans des subreddits comme r/messyporn on se demande si c’est ridicule ou excitant, les abonnés qui paient chaque mois des artistes fétichistes de gâteaux sur OnlyFans semblent avoir déjà répondu à cette question.

S’étaler de la nourriture sur le corps n’a rien de nouveau, et les gâteaux ont toujours fait partie de la fête. Au Royaume-Uni, les adeptes du WAM ont leur magazine dédié depuis 1989, avec la première publication du magazine Splosh!. Grâce aux outils modernes que les fans et les créateurs de contenu ont à leur disposition, il semble que de plus en plus de gâteaux vont être victimes d’aplatissement. La star montante Indigo White met régulièrement en scène des gâteaux au milieu de ses habituels cosplays. Et si vous n’avez jamais entendu parler du fait de prendre un bain dans du Mountain Dew et des Doritos, c’est que vous n’êtes pas assez curieux.

Alors pourquoi pas ? Hormis les allergies, il n’existe aucune bonne raison. Certains pourraient se plaindre de toute cette nourriture gâchée, mais on peut affirmer sans trop se tromper que ce fétiche n’est probablement pas le principal problème dans la lutte contre la faim dans le monde. Et je me répète, mais s’asseoir dessus n’empêche pas de le manger.

Regarder un adulte nu s’asseoir sur un gâteau et le réduire en miettes, soit on aime, soit on n’aime pas, il n’y a pas d’entre-deux. Mais le plaisir ne vient pas que du fait de regarder, comme vous le diront de nombreux pratiquants ! Les fans peuvent se rassurer, internet les a bénis de milliers de vidéos et de photos de leur plaisir sucré préféré. Et ce n’est pas fini, car la guerre entre les culs et les gâteaux est en plein essor et devient de plus en plus créative.

Restez chez vous, lavez-vous les mains, portez un masque. Mais souvenez-vous : il n’y a aucun geste barrière qui vous empêche d’écraser de la bouffe avec votre cul.

 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Neven

Neven

Gourou du blog, résident Kinkster, gamer, ange bisexuel.

Avez-vous
plus de 18 ans ?