Review de Corruption of Champions

Salut les coquins !

 

La chose la plus frappante que j’ai vue à propos de ce jeu, c’est la manière dont ses concurrents dans le milieu des jeux adultes en parlent. Le simple fait que certains développeurs expliquent entre eux certains concept en disant “C’est… genre… comme dans Corruption of Champions” exprime bien l’impact important que ce jeu a eu au-delà du bon temps passé dessus par ses joueurs.

(Utilisons l’opportunité que nous offre ce post de blog pour présenter ce fan art en guise d’hommage.)

Disons simplement que peu de jeux ont eu droit à leur “Expanded Edition Non-Officielle” créée par des fans très inspirés.

Évidemment, un jeu aussi textuel ne correspond pas à l’idée que beaucoup se font quand on parle d’action torride. Je me demande si c’est surtout les mecs un peu âgés qui ont une attirance particulière pour les aventures textuelles ou si c’est qu’on n’aime plus trop lire de nos jours, mais on croule ici sous le texte et on se bat pour rester attentif.

Le jeu commence avec vous, héros/champion d’un village, envoyé dans un royaume du sexe où vous devez tracer votre route à travers (ou avec) les forces de la perversion, la magie sexuelle et une tonne et demi de différents kinks.

Il n’y a presque aucune image et je trouve l’interface inutilement plus rudimentaire qu’elle ne devrait l’être. Bien sûr, ce n’est pas là que résident les atouts de ce jeu. Personne n’aurait les moyens ni le courage de retranscrire la richesse qu’offre ce jeu en une aventure visuelle. Du coup, si vous voulez créer une créature sexuelle hybride, folle et torride dans d’une aventure fantasy profonde avec de la baise de partout, vous avez là le jeu parfait pour ça. Aucun autre support (hormis votre imagination) ne pourrait réaliser ne serait-ce que la moitié de ce que ce jeu propose.

Il y a un paquet de jeux comme celui-là, dont beaucoup sont inspirés de Corruption of Champions. Personnellement, je n’ai jamais eu besoin que mon imagination soit assistée par une aventure textuelle donc j’opte plutôt pour les jeux plus visuels.

Certains feront l’éloge de la quantité de personnalisations.

Dans ce monde, chaque créature, même le nain le plus frêle, veut visiter chacun de vos trous. Et s’ils se rendent compte que vous n’en avez pas suffisamment, les plus douées de ces créatures vous en perceront de nouveaux avec n’importe quel objet pointu.

Spoiler alert : les créatures de ce royaume sexuel sauvage ne se préoccupent pas vraiment de votre consentement quand ils essaient de vous baiser.

L’écriture est cependant très bien réalisée. Vous pouvez profiter de dizaines d’heures d’histoires sexy desquels vous sortirez flamboyants et couverts de gloire grâce à votre puissante queue, même si vous vous êtes transformés en elfe-centaure-licorne avec un pénis de chat et des plumes sur la tête. Franchement, dans quel autre jeu pourriez-vous incarner une abeille baisable ?

Vous pouvez le trouver ici :

https://www.fenoxo.com/play-games/?age-verified=52ac1d66d1

 

 

 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Lola

Lola

Salut tout le monde ! Je transforme les retours et idées des joueurs en projets qui permettront d’améliorer les jeux. À côté de cela, je m’occupe de promouvoir ce que j’adore le plus dans les jeux Kinkoid : l’univers et les personnages ! J’adore échanger avec la communauté. Si vous avez des questions, des retours ou des avis à donner, je suis là pour vous. A bientôt sur le Discord HH FR ou le forum FR !

>>> Don't miss out on the kinky news! Subscribe here >>>

Avez-vous
plus de 18 ans ?