Sexe et Violence : GTA

Nous sommes une société fière de fournir un divertissement positif et sexy. Cette série vise à partager un commentaire sur l’industrie du jeu et les tactiques utilisées pour attirer l’attention. Nous ne cautionnons en aucun cas une quelconque forme de violence. Nous approuvons les rapports sexuels lorsque ceux-ci sont fun et consentis.

 

Salut les coquins !

 

On espère que vous passez une journée torride !

 

Aujourd’hui nous allons parler d’une autre série de jeux à la réputation sulfureuse qui colle parfaitement avec notre rubrique Sexe et Violence. On pourrait même dire que c’est le jeu qui nous en a donné l’idée.

D’une bouillie de pixels en vue zénithale à la plus excellente expérience bac à sable (sandbox) destinée aux esprits malades amoureux de la destruction et du chaos, Grand Theft Auto a toujours été fantastique. Et les controverses qui entourent chacun de ses opus le sont encore plus.

 

GTA est un jeu vidéo d’action-aventure en monde ouvert, développé et édité par Rockstar Games. Ses nombreux opus ont fait l’objet de nombreux débats en ligne quant à sa manière de mettre en scène les femmes, l’abus de substances illicites et la violence. GTA a toujours été l’un des jeux les moins appréciés des associations officielles d’évaluation des jeux vidéo. Il n’est dépassé en la matière que par Mortal Kombat (après tout, c’est à cause de Mortal Kombat que ces instances existent).

C’est un fait notoire : la violence dans les jeux vidéo entraîne des agressions, augmente les comportements antisociaux et colériques et interfère avec les capacités cognitives et comportementales des joueurs. Et GTA a été cité comme exemple à de nombreuses reprises.

 

Aujourd’hui, nous allons parler de ces jeux sous le prisme du Sexe et de la Violence et rendre hommage à une franchise extraordinaire. Asseyons-nous confortablement et passons un bon moment.

“Scènes de violence, Langage grossier, Nudité/Sexe, Drogues”, voilà des mots que connaissent bien les détenteurs d’une jaquette de GTA. Presque tous les jeux de la franchise sont interdits aux moins de 18 ans à cause de tout ce dont nous avons parlé plus haut. Entre le mod Hot Coffee et sa vision des femmes, GTA a été la cible de toute la haine des médias.

Hot Coffee

 

Une fois installé, ce mod permet au joueur d’accéder à un mini-jeu de sexe en récompense d’une série de missions avec sa “petite amie” dans GTA San Andreas.

 

La vidéo du mod ayant largement circulé, les activistes anti-jeux et les personnalités politiques américaines n’ont pas hésité à s’attaquer au jeu. Hillary Clinton est même allée jusqu’à mettre les jeux violents au même niveau que l’alcool et la cigarette quant au danger qu’ils représentent pour la jeunesse américaine. L’ESRB (Entertainment Software Rating Board – organisme américain d’évaluation des jeux vidéo et homologue de PEGI) a diligenté une enquête pour savoir si ce mod était inclus dans le jeu d’origine ou s’il avait été créé par une tierce personne.

 

Face à ce mod PC qui gagnait en notoriété, Rockstar Games a publié un communiqué de presse aux mots soigneusement choisis : “Nous avons appris que le mod ‘Hot Coffee’ était l’œuvre d’un groupe de hackers déterminé qui s’est donné beaucoup de mal pour altérer des scènes de la version originale du jeu.”

Cependant, cette déclaration de Rockstar n’a pas permis d’éteindre l’incendie de cette controverse. Très vite, des rapports ont fait surface montrant que la version console de San Andreas contenait un code pour ce mini-jeu de sexe. Plus tard, des journalistes de GameSpot ont débloqué ce mod sur une version PlayStation 2 du jeu achetée en octobre 2004, en utilisant l’Action Replay Max et une série de codes de triche. Puisque les jeux console sont gravés sur des DVD non modifiables et que les codes ne peuvent introduire de nouveaux contenus, le fait que le mini-jeu soit jouable indique qu’il était inclus dans le jeu PS2 original, bien que caché.

Une certaine idée de la femme

“Oui, c’est misogyne et violent, mais j’admire quand même Grand Theft Auto” 

GTA V a rapporté 800 millions de dollars dès son premier jour de sortie. Un record. Avec les versions précédentes, le jeu a créé la controverse quant à sa glorification de la violence, des drogues et sa manière de dépeindre les femmes.

 

Certaines critiques affirment que ce jeu est misogyne. D’après Polygon, les personnages secondaires de femmes sont construits sur des stéréotypes. Ils écrivent que “le traitement des femmes est une relique de la génération actuelle”.

 

Le Los Angeles Times considère que cette vision satirique de la femme est anti-créative et ajoute même que les thèmes de la violence et du sexisme abiment l’expérience de jeu.

Pour Edge, bien que “toutes les femmes dans le jeu n’existent que pour être moquées ou déshabillées des yeux”, les personnages masculins ne sont pas non plus à leur avantage à travers leur tendance stéréotypique à la violence.

 

GTA est aussi misogyne qu’il est misandre : il a toujours mis en avant le manque de respect envers tout le monde, quelle que soit leur histoire ou leur statut social. De notre côté, nous ne qualifierons pas ce jeu de sexiste puisque tous les personnages sont basés sur des stéréotypes. GTA est une parodie de la vie, et il fait ça très bien.

 

Violence assumée et torture

La mission de GTA V “By the Book” a créé la controverse chez les critiques et des joueurs pour sa mise en scène de la torture. Dans la mission, le protagoniste, Trevor Philips, interroge un homme pour lui soutirer des informations sur des terroristes et des menaces envers le FIB (Federal Investigation Bureau, l’équivalent dans le jeu du FBI). Trevor utilise des méthodes de torture telles que l’électrocution, l’arrachage de dents à l’aide de pinces, le tabassage à la clef anglaise et le waterboarding.

 

 

Une fois que Mr. K a fourni les infos au FIB, on demande à Trevor de le tuer. À la place, Trevor le conduit à l’aéroport pour lui donner une chance de s’en sortir. Durant le trajet, Trevor se lance dans un monologue sur l’inefficacité de la torture, pointant le fait que Mr. K était prêt à tout balancer au FIB sans avoir été torturé. Il explique que la torture n’est qu’un moyen d’affirmer sa supériorité.

 

Les critiques ont considéré que, bien que la mission soit une critique de l’utilisation de la torture par le gouvernement des États-Unis, sa présence dans le jeu était de mauvais goût.

 

Que vous l’aimiez ou le détestiez, GTA est un monument du jeu vidéo moderne et le restera longtemps. Les gens ont besoin de pain et de jeux pour se soustraire à leurs problèmes, et GTA offre un parfait exutoire.

 

 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Lola

Lola

Salut tout le monde ! Je transforme les retours et idées des joueurs en projets qui permettront d’améliorer les jeux. À côté de cela, je m’occupe de promouvoir ce que j’adore le plus dans les jeux Kinkoid : l’univers et les personnages ! J’adore échanger avec la communauté. Si vous avez des questions, des retours ou des avis à donner, je suis là pour vous. A bientôt sur le Discord HH FR ou le forum FR !

Avez-vous
plus de 18 ans ?